« Plus 225 000 jeunes inscrits à l’Observatoire national de la jeunesse »

Pierre Mveme Atangana, le Coordonnateur de l’ONJ fait le point des différentes phases de la mise en œuvre de ce projet.

copil2

Qu’est-ce que l’Observatoire apporte concrètement à la résolution des questions d’insertion socio-économique des jeunes ?
Il faut d’abord rappeller que la mission de la plateforme de l’Observatoire National de la Jeunesse est de mobiliser les jeunes et de mettre à leur disposition des informations utiles à leur insertion sociale et économique. L’ONJ est en fait une cartographie nominale de médiation et d’intermédiation en faveur des jeunes. Cet Observatoire est une réponse à la difficulté de coordonner et d’harmoniser l’offre des projets et programmes gouvernementaux à destination des jeunes et la demande des jeunes. C’est pourquoi, après la très haute prescription du Plan Triennal « Spécial-Jeunes » par le Chef de l’Etat, le ministre de la Jeunesse et de l’Education Civique a pensé à mettre en place un outil qui devrait faciliter la gestion des questions relatives à l’insertion socioéconomique des jeunes. Il s’agit d’un outil d’aide, non seulement pour les décideurs mais aussi un outil de visibilité et de lisibilité de l’ensemble des actions des acteurs qui travaillent sur les questions de jeunesse.

Quel est le niveau de mise en œuvre de ce projet ?
Je dirais que le niveau de mise en œuvre du projet de mise en œuvre de l’ONJ est très satisfaisant. Parce que nous avons procédé dans un premier temps, à l’appropriation de la mission qui nous a été assignée. Après cette étape, nous sommes passés à la production des résultats et aujourd’hui, nous sommes à plus 225 000 jeunes qui sont inscrits sur la plateforme de l’Observatoire national de la jeunesse. Il s’agit des jeunes inscrits directement en ligne, et de ceux inscrits sur les fiches dans les Centres Multifonctionnels de Promotion des Jeunes (CMPJ). Ces chiffres constituent le premier résultat. Les autres résultats sont liés à l’intermédiation ou au référencement. Nous sommes également satisfaits dans la mesure où nous avons orienté 4500 jeunes référencés dans notre plateforme à divers programmes et projets dans diverses structures. Nous avons également un réseau qui a permis à l’Onj de bénéficier des services d’un assistant technique. Nous ne saurons oublier la vaste campagne d’intensification des enregistrements des jeunes à l’ONJ organisée durant ces grandes vacances qui nous a permis d’envoyer à travers le territoire national tous les 58 Conseillers en Insertion. Nous pensons que le décor est planté. Il reste que l’ensemble des administrations et partenaires qui ont des offres à destination de la jeunesse se rapprochent de l’Observatoire. Sur les 500 000 jeunes à inscrire dans la plateforme de l’Observatoire cette année sur les 1 500 000 attendus en fin 2019, suivant les prescriptions du Président de la République lors de son discours à la jeunesse le 10 février 2016 au sujet du Plan Triennal « Spécial-jeunes », il y’a fort à penser que nous pourrons atteindre ce chiffre, voire le dépasser dans les délais prescrits. L’avenir nous semble radieux.

Partager cet article !

Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

Vidéos

yafeVolontariatActionPatriotismeVolontariat fahpatriotisme fah

Audio

Spot Inscription destiné aux autoritésCelcom - Minjec

Spot inscription destiné aux jeunesCelcom - Minjec

Spot inscription destiné aux partenairesCelcom - Minjec

Photos

ministre1 audience iai
installation ig enfance joyeuse
emf  minister2