Réseaux sociaux : Pour une utilisation responsable !

Les jeunes qui ont pris part à la table ronde y relative le 14 mai 2018 au Village de l’Unité et de l’Intégration Nationale, ont été sensibilisés sur un meilleur emploi de ces outils digitaux, qui sont en réalité une véritable aubaine pour le développement de notre société.

Minjec FN208 utilisation citoyenne RS

« Toujours vérifier la véracité d’une information avant de la partager, ne pas publier et partager des documents confidentiels, ne pas partager des photos ou des vidéos portant atteintes à l’honorabilité ou à la vie privée d’une personne », voici quelques recommandations données par les panélistes de la table ronde qui avait pour thème : « L’utilisation citoyenne des réseaux sociaux pour un vivre ensemble harmonieux ». La nature de ces conseils interpelle en fait sur la dangerosité d’une mauvaise utilisation des réseaux sociaux. En effet, présentant certaines dispositions de la loi de 2010 sur la cybercriminalité, Me Mang Mayi, Avocat au Barreau du Cameroun, souligne le fait que l’auteur d’une fausse information et la personne qui la partage tombent tous les deux sous le coup de la loi. Et d’insister sur la personne qui partage une information inexacte, une tendance beaucoup trop observée en ligne. Celle-ci est également passible d’une condamnation voire d’une peine d’emprisonnement car elle se fait complice du propriétaire du post et se rend coupable de propagation de fausses nouvelles ou encore d’une atteinte à la vie privé.

Ainsi donc, il faut toujours être sûr de la véracité de ce que l’on partage sur le net car même sous une fausse identité, les contrevenants à la loi peuvent être débusqués et appréhendés. Cette dernière affirmation est de Gnoga Dikdim du Ministère des Postes et Télécommunications. L’Agence Nationale des Technologies de l’Information et de la Communication, le Secrétariat d’Etat à la Défense ou encore la Délégation Générale à la Sureté Nationale traquent les hors la loi des réseaux sociaux et les présentent à la justice. Mais aussi dangereux que puisse être la mauvaise utilisation de ces outils, le Représentant résidant de l’Institut Africain d’Informatique – Cameroun, Armand Claude Abanda, rappelle les avantages des réseaux sociaux, qui, de part une bonne utilisation, sont de véritable outils de développement et une chance à saisir pour les jeunes. Ces outils offrent en effet, un éventail de possibilités qui vont de la formation à distance, la facilité à faire des recherches au développement d’idées et de projets novateurs pour la société.

Partager cet article !

Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

Vidéos

yafeVolontariatActionPatriotismeVolontariat fahpatriotisme fah

Audio

Spot Inscription destiné aux autoritésCelcom - Minjec

Spot inscription destiné aux jeunesCelcom - Minjec

Spot inscription destiné aux partenairesCelcom - Minjec

Photos

ministre1 audience iai
installation ig enfance joyeuse
emf  minister2